Horizons du romantisme

A A l’occasion du centenaire de la mort de Gabriel Fauré, né au cœur du XIXe siècle et disparu pendant les Années folles, le festival 2024 invite à un parcours d’entre-deux siècles, dans le sillage du romantisme et du séisme wagnérien.

Ces horizons post-romantiques sont ceux de tout une lignée de compositeurs, de Mahler à Sibelius et de Bruckner à Rachmaninov, réunis ici aux côtés de leurs prédécesseurs Schubert, Liszt, Brahms ou Saint-Saëns.

Le grand répertoire symphonique, choral et de musique de chambre jalonne donc cette édition, grâce à une prestigieuse pléiade de solistes, d’ensembles, de chefs et d’orchestres à travers différents événements exceptionnels.

La cathédrale de Laon les accueille plus que jamais dans son cadre incomparable : en ouverture, avec Nocturne, un véritable spectacle choral mis en scène et en lumière par Simon Pierre Bestion avec sa Compagnie La Tempête. Mais aussi en clôture, avec le populaire Requiem de Fauré par le Chœur et l’Orchestre de l’Opéra royal de Versailles.

Alexandre Kantorow, le brillant 1er Prix du Concours Tchaïkovski, s’y produit en outre avec l’Orchestre National de Lille et son nouveau directeur musical Joshua Weilerstein. Sans oublier les fidèles Siècles qui conjuguent Schubert et Bruckner, dans l’ambiance d’un inoubliable éclairage aux chandelles. Tandis que le programme de l’Orchestre de Picardie appelle l’église Saint-Martin et conforte la présence au festival des formations symphoniques implantées dans les Hauts-de-France.

La cathédrale est également le théâtre d’un grand événement accompagnant l’actualité du Sommet de la Francophonie à Villers-Cotterêts, avec la création mondiale d’un concerto pour violoncelle et orchestre du compositeur argentin Claudio Alsuyet, d’après Vol de nuit de Saint-Exupéry.

Le festival poursuit enfin sa collaboration régulière avec la Cité de la musique et de la danse de Soissons, réservant un récital « fantastique » du duo de pianos Jatekok, et la coproduction de l’un des plus importants moments de l’anniversaire Fauré : l’intégrale en trois concerts de ses sonates, quatuors et quintettes avec piano, conduite par Renaud Capuçon avec de jeunes solistes dont il promeut la carrière internationale.

En dix concerts, le festival 2024 conjugue ainsi la nostalgie romantique et ses prolongements modernes, à travers plusieurs décennies d’évolutions ou de renoncements, d’émotion et de passion, de tradition en horizons dépassés.
  • Ministère de la culture
  • Région Hauts de France
  • Conseil départemental de l'Aisne - ADAMA
  • Ville de Laon
  • Festival musique de Laon
  • France 3 région Hauts-de-France
  • L'Union
  • Télérama
  • Caisse des dépôts
RÉSERVATION